fbpx

Journée d’études sur les troubles autistiques : La « conjugaison des efforts » fortement recommandée

 

En marge des travaux d’une journée d’études sur les troubles autistiques, organisée, hier mardi 22 juin, par l’Organe national de protection et de promotion de l’enfance (ONPPE), Mme Meriem Cherfi, Déléguée nationale à la promotion et à la protection de l’enfance, a annoncé le projet d’un guide dédié aux spécialistes investis dans la délicate mission de prise en charge des enfants autistes en vue de « l’unification des efforts ».

Présidant cette journée d’étude aux côtés du représentant du Bureau du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) en Algérie, Isselmou Boukhari, Mme Cherfi a mis l’accent sur l’importance d’une « conjugaison des efforts de tout un chacun » pour la prise en charge de cette catégorie sociale ainsi que l’accompagnement de leurs parents.

Pour cela, elle a insisté sur l’importance du « dépistage précoce des troubles autistiques pour une meilleure prise en charge et l’intégration de cette catégorie dans le milieu scolaire et dans la société », indiquant, par ailleurs, que « le principal acquis réalisé au profit de cette catégorie, grâce aux orientations du président de la République, données lors de la réunion du Gouvernement tenue en mai dernier, notamment pour la concrétisation de plusieurs mesures, figure la création d’un Centre National de Référence de l’Autisme et d’une Ecole Nationale Supérieure pour la

Formation d’Enseignants spécialisés dans le domaine de l’autisme ».
Lors de son intervention à l’occasion de cette journée, M. Isselmou Boukhari n’a pas manqué, de mettre en relief « l’engagement de l’UNICEF » mais aussi de saluer « les efforts de l’Algérie dans le domaine de la prise en charge de l’enfant et de l’adolescent ».

Très investi dans le domaine de la santé mentale de l’enfant et de l’adolescent, le Pr Madjid Tabti, chef de service de pédopsychiatrie à l’hôpital de Chéraga (Alger ouest), a de son côté insisté sur la conjugaison de tous les efforts, soutenant que « la prise en charge des enfants autistes exigeait l’intervention de plusieurs spécialistes ». Il rappellera, par ailleurs, « l’importance du dépistage précoce des enfants autistes et la formation des spécialistes et intervenants dans le domaine de la prise en charge de cette catégorie ».

« La hausse permanente » du nombre d’enfants autistes est selon le même spécialiste un impératif pour « mobiliser davantage de ressources humaines et matérielles et mettre en place des centres spécialisés pour une meilleure prise en charge de cette catégorie dans la société ».

A noter qu’au cours de cette journée, 4 ateliers de travail ont été installés pour « l’intégration sociale et scolaire de cette catégorie, l’examen de l’importance de la prévention, du diagnostic et du dépistage dans le cadre de la prise en charge des enfants autistes ».

Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :