« Je me suis rétablie de la grippe saisonnière grâce aux bienfaits de la nature »

 « Cette fois-ci, j’ai privilégie la médecine naturelle au cours de mon traitement contre la grippe saisonnière ». Nachida affirme ne pas avoir eu recours à la médecine conventionnelle tout au long de la dizaine de jours qu’a duré sa maladie. Elle se dit convaincue qu’il s’agissait bien d’une grippe saisonnière et qu’il lui fallait de ce fait s’isoler elle-même et suivre un traitement, basé notamment sur des tisanes de thym, du citron et du miel. « Je me voyais faire fuir les patients avec mon masque, car il n’était pas question pour moi de tricher et de ne pas en porter. A la maison, j’en portais toujours un et je gardais une distance entre moi et ma nièce qui ne vient que le soir. Comme les autorités sanitaires avaient enregistré les premiers cas de Coronavirus, j’imaginais l’épouvante qu’aurais créé l’arrivée dans une salle d’attente d’une personne portant un masque ». C’est la raison pour laquelle elle s’est abstenue de recourir à une consultation médicale mais plutôt à la phytothérapie. Des tisanes matin et soir avec du thym (mélangé à de la verveine parfois), des tranches de citron et leur jus et du miel pur pour sucrer, et des soupes de légumes. Mais ce n’était pas du tout aisé comme le souligne Nachida, avec tous les signes de la grippe dont le virus semblait avoir muté lui aussi, nous dit-elle, tant elle souffrait. « C’était une grippe sévère, comme je n’en ai pas eu depuis longtemps. Céphalées, courbatures, et douleurs insoutenables au fond des narines, avec congestion d’un côté et écoulement de l’autre. C’était intenable pendant plusieurs jours. Pour soulager les douleurs sinusales, pas de gouttes nasales. Là aussi, j’ai compté sur un traitement naturel : des coton tiges imbibées d’huile d’olive ». Notre interlocutrice avoue avoir douté par moments, la guérison ayant tardé. « Je me disais ‘’et si c’était le Coronavirus ?’’ Mais tant qu’il n’y avait ni diarrhées ni difficultés respiratoires, je gardais mon calme. Je me suis finalement rétablie grâce aux bienfaits de la nature ». Nadia Rechoud