« J’ai dû me résigner à donner le biberon à mon enfant à cause d’un kyste au sein »

« Quand j’ai eu mon deuxième enfant, je ne lui donnais qu’un sein parce que j’avais un kyste dans l’autre sein » raconte Malya dont le bébé n’a pas profité d’un bon allaitement. La petite toujours affamée, ce qui a poussé la jeune maman à compléter avec des biberons pour la rassasier. « Je constatais qu’elle avait toujours faim et alors que je ne suis pas une adepte du lait artificiel, j’étais obligé de lui donner ce substitut, en attendant une consultation médicale ». Malya se souvient qu’elle a passé des moments difficiles, son état de santé s’étant dégradé. « Ma poitrine et mon bras gauche s’étaient gonflés, je ne pouvais rien faire. Je craignais que ce ne soit pas seulement un kyste ». Une série d’examens et beaucoup de temps ont été nécessaire pour confirmer qu’il s’agit d’un kyste. « Il m’a ensuite été interdit d’allaiter ma fille en raison du traitement qui m’a été prescrit. Ma fille n’a pas eu la chance d’avoir un allaitement au sein comme son aînée. J’ai dû me résigner, à mon corps défendant, à la nourrir au biberon. Aujourd’hui, ma petite qui a deux ans et demi se porte bien et elle a un appétit
dévorant. J’espère qu’il n’y aura pas de conséquences négatives quant au fait qu’elle n’a pas été allaitée au sein ».
Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :