Insolation et coups de chaleur: mesures à prendre

En période estivale, les risques liés à une forte exposition au soleil sont nombreux mais l’insolation et le coup de chaleur restent les plus fréquents.
L’insolation qui survient lors de l’exposition au soleil d’une personne qu’elle soit au repos ou en plein effort physique se manifeste par des maux de tête résistant aux traitements habituels (paracétamol, aspirine), des vertiges, une grande fatigue, une déshydratation, de la fièvre, parfois des bourdonnements d’oreille, une vision de tâches lumineuses, une oppression thoracique, des vomissements…etc
Le coup de chaleur qui survient suite à une exposition solaire prolongée, au moment où le soleil traverse une couche atmosphérique peu épaisse et donc ne filtrant pas les rayons dangereux ou lors de la pratique d’exercice physique intense dans un endroit chaud et humide, se manifeste par une fièvre de plus de 40 ° C et des signes de déshydratation. Certains organes peuvent être en souffrance. C’est le cas du cœur (accélération du rythme cardiaque, baisse de tension, irrégularité des battements cardiaques et même risque d’infarctus du myocarde chez les sujets âgés), du rein (possibilité de destruction des unités de filtration du rein pouvant aller jusqu’à l’insuffisance rénale aigüe), du cerveau (démarche titubante, très forts maux de tête, gros vertiges, convulsions et, dans certains cas extrêmes, coma). D’autres symptômes peuvent se manifester comme une conjonctivite ou pire, une atteinte grave et irréversible de la rétine, des troubles de la coagulation sanguine, des douleurs abdominales avec nausées et vomissements.
En attendant l’arrivée des secours, certains gestes doivent être entrepris comme placer la victime à l’ombre, dégrafer ses vêtements, l’allonger dans un lieu frais, la couvrir de draps mouillés et, si elle est consciente, lui donner à boire de l’eau fraîche mais pas glacée.

Alyssa B.

%d blogueurs aiment cette page :