Ils sont enrôlés d’office pour supplanter les résidents grévistes : Des médecins généralistes aux urgences!

La grève des résidents en médecine met le secteur de la Santé dans tous ses états. La tutelle, prise de panique, après l’exécution de la menace de paralyser le secteur. La dernière trouvaille en date : la mobilisation des médecins généralistes du secteur public pour assurer les gardes dans les services des urgences désertés par les médecins résidents.

Une virée dans les différents services des urgences de l’hôpital Mustapha Pacha à Alger, a permis de se rendre compte de l’ampleur de la catastrophe. Que ce soit aux urgences de médecine générale, infantile, neurochirurgicales, le constat est le même : des médecins généralistes abasourdis, n’en croyaient pas leurs yeux d’être là ! « On a reçu des notifications pour assurer des gardes dans les services des urgences. Nous ne sommes même pas préparés pour ça. S’il y a une intervention chirurgicale d’urgence à faire, nous ne saurons même respecter le protocole », disent les médecins généralistes désemparés.

Même si ces médecins ont obéi aux ordres de la tutelle, la colère gronde. « Si cela continue, nous allons organiser une journée de protestation contre cet état de faire, probablement la semaine prochaine, car partout dans les hôpitaux les médecins généralistes affectés aux gardes dans les urgences ne sont pas rassurés », ajoute-t-on.

Pour rappel, les médecins résidents n’assurent plus les gardes dans les hôpitaux universitaires et ce depuis dimanche dernier, répondant à l’appel de leur syndicat, le Collectif autonome des médecins résidents Algériens (CAMRA).

Afin de faire face à cet état de fait, la tutelle a eu recours à des réquisitions dans le personnel médical interne et externe aux CHU, donnant lieu à une véritable mise à nu du secteur de la santé où la débandade le dispute à l’improvisation.

Thinhinane .B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :