fbpx

« Il faut attendre son tour sur le palier du laboratoire et dans les escaliers »

Devant compléter un bilan sanguin effectué dans un hôpital en faisant quelques autres analyses qui manquaient, Nadia s’est rendue dans un laboratoire et en est revenue toute étonnée. Elle l’a été en voyant tant de changements par ces temps de pandémie, par rapport à ce qui se faisait d’habitude. « Je me suis arrêtée net sur une marche. De nombreuses personnes attendaient leur tour, qui sur le palier, qui sur l’escalier. Une fois à l’intérieur, il faut avoir le bras long au sens propre du terme, tant la distance est grande entre le patient et l’employée. Des chaises et un long ruban retranchent le comptoir ». Nadia s’est vue proposer une chaise dans cet endroit qui servait de salle d’attente ‘’avant le Corona’’, de même qu’une autre personne. « A ma grande joie je dirais, car je n’aurai jamais eu la force d’attendre en station debout. Dans le réduit où se fait la prise de sang, les précautions sont les mêmes que d’habitude, le masque en plus ». Nadia souligne que son témoignage n’est pas pour dénigrer ces mesures, c’est que le laboratoire en question ne possède pas une capacité d’accueil qui aurait évité aux patients l’attente sur le palier, au sein d’un bâtiment. Le même scénario se répète les après-midi, destinés au retrait des résultats. « Là aussi, il fallait attendre dans le couloir, devant l’entrée du laboratoire. Mais cette fois-ci, la porte en fer forgée est fermée et c’est à travers le grillage que les enveloppes sont remises aux patients. De quoi se demander par quelle calamité nous sommes frappés ».
Propos recueillis par Rachida Merkouche