Il a coupé un cor au pied, le geste lui a coûté sa jambe

Les diabétiques doivent impérieusement savoir que toute blessure cutanée doit être immédiatement et sérieusement prise en charge, particulièrement au niveau du pied. Saïd n’y a vraisemblablement pas prêté attention quand il s’est résolu à se débarrasser d’un cor au pied qui le faisait souffrir, et cela en usant d’une lame de rasoir. Ce qu’il n’aurait jamais dû faire, les conséquences de son geste lui ayant donné tort. Saïd était chauffeur dans une entreprise connue du secteur publique, quelle ne fut la surprise de ses collègues en le voyant arriver quelques jours plus tard appuyé sur une béquille pour régler sa situation au niveau de l’administration. Le désarroi était total, on s’étonnait qu’il ait coupé lui-même le cor alors qu’il était atteint d’un diabète. Il était bien évident qu’à ce stade, le recours à la médecine devenait impératif mais y avait-il encore un temps nécessaire pour lui sauver le pied. Non, si l’on voit l’évolution des choses pour le quinquagénaire. Les complications de cet acte irréfléchi n’ont pas tardé à se manifester, la plaie s’est infectée, puis la nécrose s’est emparé de toute la jambe. Aucun soin n’était possible, et malheureusement la seule et unique solution restait l’amputation. Ce qui a sûrement chamboulé son existence, du point de vue personnel et professionnel.

Nadia Rechoud