fbpx

Iftar en Chine : Soupe et fruits secs incontournables pour bien garder son équilibre nutritionnel !

 

Sur les 56 groupes ethniques cohabitant en Chine, 10 sont de confession musulmane. On estime entre 20 et 30 millions, le nombre de Musulmans chinois. Vivant principalement dans le nord et le nord-ouest du pays, les Musulmans de Chine vivent le mois de Ramadan dans une ferveur particulière, à l’instar des autres Musulmans du monde.

Le moment de la rupture du jeûne est, pour les musulmans de Chine un moment de partage et de convivialité autour d’un repas simple mais plein de nutriments bénéfiques pour l’organisme, privé de nourriture pendant toute une journée d’abstinence.

Ainsi, on retrouve sur la table du ftour, la fameuse soupe chinoise aux vermicelles appelée pang. Hydratante car constituée à quelques 80%de liquide mais surtout nourrissante, cette soupe à base de légumes, poulet, crevettes, vermicelles chinoises, gingembre, piment rouge, coriandre fraîche, sauce soja et épices est à la fois savoureuse et gorgée de vitamines.

La crevette notamment est une bonne source de vitamines B, A et E, d’oligo-éléments comme le sélénium, le fer, le phosphore, le zinc, le cuivre, l’iode et le magnésium, de minéraux ainsi que de protéines. Par ailleurs, ses lipides comptent une majorité d’acides gras moins saturés et polyinsaturés aux effets protecteurs. De quoi redonner à l’organisme, durement éprouvé par plus de 16 heures de jeûne un regain d’énergie. Cette soupe est accompagnée d’un pain spécial appelé neng. Tout au long du repas, les Chinois consommant généralement beaucoup de sucreries et de fruits secs (prunes, abricots, amandes, noix, …) riches en oméga-3 et oméga-6, bons pour le système cardio-vasculaire mais contenant aussi plein de minéraux et de fibres, ce qui favorise un bon transit.

Durant l’iftar, les Chinois privilégient comme plat de résistance les nouilles à la viande, les soupes de riz, les nems, les ouleaux chinois aux légumes, viandes et fruits de mer ou les rouleaux de printemps aux légumes. Un repas sain, léger et nutritif qui fournit à l’organisme ce dont il a besoin sans excès.

Après le ftour, les Musulmans de Chine consomment des jus, des fruits, du thé mais…pas de café.

Hassina A.

%d blogueurs aiment cette page :