fbpx

Hôpital de Benaknoun : Une panne d’un amplificateur de brillance met des malades sur le carreau et les laisse souffrir le martyr

C’est vraiment dramatique, ce qui se passe à l’hôpital de Benaknoun. Des malades qui arrivent avec des fractures sont livrés à eux même. Le personnel médical et paramédical ne peut rien entreprendre de sérieux envers eux à cause d’une panne d’un amplificateur de brillance qui traine depuis plus de deux semaines.

Et ce n’est pas faute de signalement. Des demandes de réparation ou de dotation d’un autre appareil ont été envoyés à tous les services et responsables concernés mais ce n’est jusque -là que lettres mortes. Entre temps, les malades sont renvoyés à l’hôpital Zemirli qu’ils trouvent dépassé par la prise en charge des malades covid ou vers des cliniques privées. Mais là aussi, il faut avoir le bas de laine bien fourni pour affronter les charges.

L’amplificateur de brillance , tombé en panne, est un appareil de radiologie interventionnelle qui permet la visualisation en temps réel d’images radiologiques sur un écran au cours d’une intervention chirurgicale. Il est une pièce maitresse dans la liste de matériels qui interviennent dans la prise en charge des malades victimes de fractures.

Ces jours-ci, les  feux de la rampe sont constamment centrés sur la Covid-19. Dans la périphérie de ce faisceau, des malades d’autres pathologies souffrent le martyr et, plus souvent, pour des détails qui n’ont pas lieu d’être si le bon management est de mise. Il est plus qu’urgent de s’y intéresser.

Nouhad Ourebzani