Gaz médicaux : Les producteurs s’engagent à satisfaire la demande

Face à une demande accrue en matière d’oxygène exprimée par différentes structures hospitalières, en raison d’une augmentation significative du nombre de contaminations à la Covid-19, le ministre de l’industrie pharmaceutique, le Dr Lotfi Benbahmed, s’est réuni mardi avec les trois producteurs locaux de gaz médicaux, en l’occurrence Calgaz Algérie, Linde Gaz et Sidal (Ex Air Liquide) afin de « connaître les capacités de chaque opérateur à répondre à l’augmentation significative de la demande des établissements de santé, notamment en oxygène sous sa forme liquide ou en bouteille », fait savoir le ministère dans un communiqué.
Les trois producteurs se sont dits « disponibles à mutualiser leurs capacités de production et de distribution pour répondre à l’augmentation significative de la demande des établissements de santé, notamment en matière d’oxygène ».
Actuellement en charge de la distribution des gaz médicaux aux établissements de santé, Linde Gaz et Sidal dont les capacités de production sont respectivement de 150.000 litres et 20.000 litres par jour se sont engagés à conjuguer leurs capacités de production et de distribution dans les très prochains jours, en s’appuyant sur Calgaz Algérie. Nouvellement agréée, cette dernière ne dispose pas encore de contrat de distribution avec les hôpitaux, cependant sa capacité de production (150.000 litres par jour en oxygène liquide avec ses deux unités de production à Ouargla et Laghouat et des capacités de stockage de 500.000 litres) en font un partenaire incontournable. « Cette opération de mutualisation permettra de doubler l’offre en oxygène liquide sur le territoire national sans avoir à recourir à l’importation », note le communiqué. Par ailleurs, Linde Gaz et Sidal se sont engagés à doubler l’offre des bouteilles d’oxygènes au profit des hôpitaux, passant de 5000 à 10.000, tout en travaillant de concert avec Calgaz Algérie pour mobiliser tous les moyens logistiques à travers tout le territoire national afin de couvrir toute la demande en la matière qui pourra être exprimée par les structures hospitalières du pays.
Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :