Formation continue de médecine interne : Plaidoyer pour l’intégration des médecins généralistes

L’intégration des médecins généralistes dans le programme de la formation continue de médecine interne a été un impératif souligné par les participants au Congrès médical algéro-français, qui s’est déroulé ce weekend à Tissemsilt.

Les recommandations de ce colloque ont souligné l’importance d’informer les médecins généralistes sur les actualités médicales en lien avec la spécialité de médecine interne. Pour ce faire, il faut leur intégration dans le programme de formation continue élaboré par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

La formation permanente du médecin généraliste a aussi figuré parmi les recommandations des congressistes, notamment dans les maladies chroniques telles la cardiologie et le diabète pour lui permettre d’être informé sur les nouvelles méthodes de soins particuliers des cardiaques et des diabétiques dans notre pays.

Le congrès a été organisé par l’association scientifique des praticiens de la wilaya de Tissemsilt en coordination avec la direction de la Santé et de la Population, à l’occasion de la journée mondiale de la santé. Le congrès a abordé les thématiques traitant des complications cardiaques, thyroïdiennes et ophtalmiques, et a vu la participation de généralistes et de spécialistes en médecine interne, endocrinologie et diabète des wilayas de Tissemsilt, Tipaza, Sétif, Alger, Sidi Bel-Abbes, Annaba, Saida, Tiaret, Tlemcen, Laghouat, Médéa et Oran.

Notons enfin que l’Algérie compte plus de 40 000 médecins généralistes.

Tinhinane B.

%d blogueurs aiment cette page :