Figue : Une douceur qui fait du bien à notre organisme

Fruit délicieux qui enchante les papilles, la figue possède d’innombrables vertus qui en font une véritable alliée de notre organisme. Quelle soit verte, violette ou noire, sa peau et sa chair savoureuse sont riches en nutriments et minéraux réputés dans la prévention de nombreuses maladies. La figue est cet aliment commun au pourtour de la méditerranée depuis des temps reculés, à l’instar de certains autres fruits (et légumes) comme le raisin et l’olive qui font l’unanimité des populations méditerranéennes quant à leurs bienfaits. Il n’y a d’ailleurs pas de souci à se faire en termes de calories, la figue est peu calorique et sa consommation n’est pas à écarter pendant une diète. Ce fruit peut aisément figurer dans un régime alimentaire adapté au contrôle de certaines affections.

Riche en glucides, en fibres et en protéines, la figue est très nourrissante, facile à digérer et laxative. On la recommande en cas de constipation passagère et aux personnes dyspeptiques.
Emolliente et adoucissante, la figue soulage la toux et l’enrouement (notamment en cas de rhume ou de bronchite) mais aussi la coqueluche et la pneumonie.
Il faut savoir que la figue est principalement constituée d’eau (75,8 %). Elle contribue aux apports en eau quotidiens et à une bonne hydratation de l’organisme.
La figue contribue principalement à l’apport de potassium qui participe au maintien d’une pression sanguine et d’une fonction musculaire normales.
La figue contient des polyphénols, des substances qui possèdent des propriétés antioxydantes permettant de lutter contre les effets négatifs d’un excès de radicaux libres. Ils sont principalement situés dans la peau que l’on peut consommer. Elle en contient d’autant plus que sa pulpe et sa peau sont colorées, d’où l’intérêt de consommer des figues bien colorées.

 

Nouhad Ourebzani

Ce qu’il faut savoir :

-la figue fraîche apporte 65 kcal/100 g, la figue sèche apporte 300 kcal/100 g.
-La figue peut être introduite dans l’alimentation du tout petit dès 6 mois sous forme cuite et mixée et dès 12 mois sous forme crue2, idéalement mélangée à un autre fruit comme de la pomme.
-La figue contient 0,85 g de protéines aux 100 g, ce qui est proche de la moyenne des fruits (0,91 g/100g) et 0,3 g de matières grasses, une quantité faible à considérer comme négligeable.
-La figue contient en moyenne 14,3 % de glucides qui sont son principal constituant énergétique. La totalité est présente sous forme de sucres. Son index glycémique est bas (35). Sa charge glycémique est basse (5 pour une portion de 100g, 7,5 pour une portion de 150 g).

%d blogueurs aiment cette page :