Faire très attention à la conservation et à l’hygiène des aliments pour éviter les intoxications alimentaires

Ces infections digestives peuvent se produire aussi bien dans des lieux de restauration que chez soi, pour peu que les règles de conservation des aliments et celles de l’hygiène ne soient pas respectées. Elle peut survenir toute l’année si les mauvaises conditions sont réunies, et pas que pendant l’été. Contact des fruits et légumes avec des eaux souillées (comme l’arrosage avec des eaux usées, une pratique courante), péremption des aliments, mauvaise préservation de denrées alimentaires comme le non respect des températures de conservation ou une rupture de la chaîne du froid à un moment ou à un autre (transport, entreposage) peuvent être de tout temps à l’origine d’une intoxication alimentaire, mais plus encore en période estivale en raison de la chaleur qui aide à la prolifération des bactéries. « La plupart des intoxications alimentaires sont dues à des toxines produites par les bactéries ou par la quantité de bactéries elles-mêmes. Certaines bactéries peuvent se développer (se multiplier) d’une à plusieurs millions dans les bonnes conditions d’humidité, de terrain alimentaire, de chaleur et de temps » avertissent des scientifiques qui soulignent que « plus il y a de bactéries présentes, plus il y a de risques de contracter une infection ou une maladie ». Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de bactéries infectieuses, mais les plus courantes sont le Campylobacter et la Salmonella. On apprend que la Campylobactériose (causée par le Campylobacter) est la plus fréquente par rapport aux salmonelloses. Elle est due à l’ingestion d’aliments contaminés, notamment le poulet (souvent porteur de Campylobacter) et la viande rouge (crus), le lait cru et les fromages au lait cru, mais aussi l’eau contaminée. Elle se manifeste par des diarrhées sanglantes, des douleurs abdominales et des crampes, des nausées et des vomissements, de la fièvre et des douleurs musculaires deux à cinq jours après l’infection par cette bactérie, Les salmonelloses quant à elles ont pour cause la viande insuffisamment cuite, les viandes carnées mal conservées ainsi que les aliments préparés à base d’œufs crus comme la mayonnaise. Diarrhée, nausées, douleurs abdominales, déshydratation, fatigue intense et fièvre font partie des symptômes des salmonelloses. La plupart des intoxications alimentaires disparaissent d’elles-mêmes, mais dans les formes sévères, des examens médicaux sont nécessaires pour un traitement adapté. Il est conseillé toutefois à titre de prévention d’éviter de consommer un aliment dont la date de péremption est dépassée, d’éviter de rompre la chaîne du froid, de faire attention à la cuisson (au-delà de 65 degrés) et à la conservation des aliments, et de jeter les boîtes de conserve et de yaourt bombées ou dont le contenu a changé d’aspect et d’odeur.
Nadia Rechoud