« Faire perdre du poids à mon enfant, une tâche difficile »

« J’éprouve de la panique en raison de l’obésité de ma fille âgée d’à peine 4 ans et demi ». Cette angoisse, c’est celle de Maria, une jeune maman qui déclare ne pas trouver un moyen efficace pour réduire le surpoids de son enfant. La fillette est sérieusement enrobée selon les termes de la mère. « Elle est née grosse il est vrai, elle a pesé 4 kg 100 à la naissance, mais sa voracité me désarme. Je pense que son obésité est héréditaire, mon mari n’est pas en surpoids mais certaines parmi ses sœurs le sont. Je la surveille, j’en suis arrivée à lui imposer une diète. Elle était notre unique enfant (avant la naissance de sa sœur tout récemment), je m’occupais uniquement d’elle avec quelques résultats même maigres ». Maria fait remarquer qu’elle est partagée entre son nourrisson et sa fillette, ce qui ne lui facilite pas la tâche selon ses propos. « Je fais de mon mieux pour varier son alimentation en la mettant au régime, tout ce qu’elle n’aime pas en fait. Mais on ne vit pas dans un environnement clos ». La jeune femme se désole que sa petite trouve toujours une occasion de lui échapper. « Quand nous allons chez ma belle-famille ou quand nous recevons des invités, ma fille ne manque pas de dérober des gâteaux ou des aliments qui lui sont interdits, avec une promptitude déconcertante. Chez ma belle-famille, elle ‘’chipe’’ de la mayonnaise –dont, figurez-vous, elle dit qu’elle l’aime plus que son papa et sa maman ! – dès que j’ai le dos tourné ». Ce n’est pas tant le fait d’avoir du mal à trouver des habits qui lui vont, mais pour les risques qu’elle encourt pour sa santé. « Son pédiatre ne me rassure pas du tout en affirmant qu’elle perdra du poids à l’adolescence ».

Nadia Rechoud