fbpx

Face à la recrudescence des cas de Covid-19 : Le Dr Merabet appelle à « l’exploitation d’autres espaces »

 

Au cours d’une intervention, hier, mardi, sur les ondes de la Radio nationale, le président du Syndicat national des Praticiens de la Santé publique (SNPSP), Dr Lyes Merabet, est revenu sur le nombre en constante augmentation des cas de contamination à la Covid-19 parmi le personnel de santé.

Le Dr Merabet a ainsi déclaré qu’ «il y a un mois, nous avions recensé entre 8000 et 8500 cas d’infections dans les secteurs public et privé. Aujourd’hui, nous en sommes facilement à quelques 10.000 cas, parmi lesquels 136 décès dont 116 dans le corps des praticiens médicaux», et d’ajouter que le personnel de médical fait face depuis, maintenant 3 semaines à «une pression continuelle et terrible».

Pour faire face à cette situation alarmante, outre un « renforcement des moyens de protection », l’intervenant plaidera pour un « dépistage » de l’ensemble du corps médical afin d’«identifier le personnel atteint, d’une part et empêcher d’autres contaminations par ce dernier, aussi bien en milieu professionnel que familial ». Pour ce qui est de la population, le Dr Lyes Merabet plaidera pour un « dépistage ciblé ».

 

Concernant l’engorgement des structures de santé face à la recrudescence des cas de contamination au virus dont le nombre a franchi, hier, mardi, la barre des 1000 cas confirmés par test PCR, le président du Syndicat national des Praticiens de la Santé publique (SNPSP) a plaidé pour l’ouverture de structures de santé qui seraient dédiées à la Covid-19 et l’exploitation d’autres espaces en dehors du secteur sanitaire.

Pour le Dr Merabet «il y a lieu de revoir plus sérieusement et plus rapidement la manière de prendre en charge l’évolution de la pandémie du coronavirus, à travers l’ouverture de structures hospitalières spécialement dédiées à la Covid-19. Actuellement, tous les services affichent complets, y compris en soins intensifs où nous avons du mal à placer les malades » et d’appeler à «l’exploitation d’autres espaces», citant pour cela l’exemple du Palais des Expositions (Safex), aux Pins Maritimes.

Face aux nombreux cas qui ne respectent pas les mesures de confinement et qui continuent à se mêler à la population, répandant dangereusement le virus, il proposera des «lieux de confinement » afin de les « isoler et casser ainsi la chaîne de transmissions».

«Nous pouvons aller rapidement dans ce sens, tant que nous avons les moyens et le temps», indiquera-t-il.

Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :