Elle permet un sommeil réparateur: Les bienfaits de la sieste sur la santé

La sieste permet un sommeil réparateur. Certaines entreprises la proposent aujourd’hui à leurs salariés dans les pays développés.

En cinquante ans, nos nuits ont été amputées d’une heure à une heure trente en moyenne. Or le manque de sommeil est néfaste pour la santé. Les risques ? « Obésité, diabète de type 2, hypertension, pathologies cardiaques et accidents de la circulation, avertissent des scientifiques dans une récente étude sur la question. Cela réduit aussi la vigilance dans la journée, augmente l’irritabilité et perturbe les relations familiales ainsi que la qualité de vie et celle du travail. »

Pour changer la donne, ils préconisent la pratique de la sieste, notamment grâce à l’aménagement d’espaces adaptés, par exemple dans les entreprises. Cette pause fait partie des moeurs dans certains pays telle la Chine, où le droit à la sieste est inscrit dans la Constitution (article 43).

Selon une étude OpinionWay (« Les Actifs et la sieste au travail », 2016), seuls 12 % des responsables sont ouvertement favorables à cette pratique au travail. Or, selon la Nasa, dormir de dix à vingt minutes permettrait d’augmenter la productivité et la créativité des travailleurs de 35 % !

La sieste fait partie de notre horloge biologique : c’est un besoin naturel, pas l’expression d’une flemmardise.

80 % des actifs ressentent de la fatigue durant leur journée et seuls 15 % des salariés constatent une implication de leur entreprise pour améliorer la qualité de vie au travail.

Tinhinane B.