Eczéma du nourrisson : En cause, le facteur héréditaire, l’alimentation et les détergents

 

En plus des maladies qui les touchent particulièrement, les nourrissons peuvent être affectés par certains maux des adultes tel que l’eczéma. La peau du nourrisson est sujette à de nombreux problèmes (les croûtes de lait, l’érythème fessier, l’acné du nourrisson, l’impétigo, les boutons de chaleur…), les bébés peuvent avoir de l’eczéma.

Les dermatologues font ressortir que le pourcentage des tous petits qui sont atteints d’eczéma a augmenté considérablement par rapport aux chiffres enregistrés il y a une vingtaine d’années. Il se manifeste entre trois mois et deux ans, il appartient aux parents de le reconnaître et le déceler en tant que tel. La peau est sèche, épaissie, rouge et craquelée pouvant même suinter et saigner, les zones les plus touchées sont le visage, le cou, les coudes, les mains et à l’arrière des genoux.

L’eczéma chez les nourrissons est dû à des détergents contenus dans certains produits de toilette (shampoing, savon, et même détergents et assouplissants utilisés pour le lavage de sa layette). Leurs gènes ainsi que leur alimentation sont également à prendre en compte, sans oublier le facteur héréditaire puisqu’on retrouve des cas d’eczéma chez certains membres de la famille. Pour ce qui est du traitement, celui-ci dépend du taux d’atteinte de la peau.

Si le petit ne présente qu’un léger eczéma (quelques zones rouges et des démangeaisons), des antihistaminiques, une lotion, une crème ou un onguent émollient peuvent suffire. Si les lésions sont purulentes, il est conseillé d’utiliser l’éosine à l’eau. Le dermatologue peut prescrire certaines lotions ou des crèmes à base de corticoïdes (dermacorticoïdes) pour une période courte. La prise de vitamine E et de probiotiques peut également être bénéfique.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :