DSP d’Oran : Les cas de Covid repartent à la hausse

Alors que depuis le mois d’août et surtout le mois de septembre les cas déclarés de Covid-19 avaient amorcé une nette baisse, une moyenne de 16 à 20 cas au maximum, les 16 premiers jours d’octobre, c’est au contraire la réapparition de pics. C’est ce qu’a annoncé, aujourd’hui Bouda Abdel Nasser le directeur de la santé et de la population à Oran, lors d’un point presse donné aujourd’hui dans les locaux de la DSP.

Celui-ci livrera la réalité des chiffres et de l’évolution de l’épidémie de Covid-19 à Oran : « Les 2 derniers jours nous avons un petit pic de cas et nous sommes très inquiet de cette situation d’autant que nous entrons dans une période avec la grippe saisonnière et que personne ne sait comment va réagir ce virus en hiver».

Le DSP dira que pour les 16 premiers jours d’octobre il y a eu une augmentation de 47 cas par rapport à la même période c’est-à-dire les 16 premiers jours de septembre.

L’épidémie avait atteint des pics de contamination en juillet très important, soit 2600 cas en juillet 1400 en août, et pour septembre s’était l’amorce de la baisse avec 500 cas. Mais déjà pour ce mois d’octobre la DSP dénombre 300 cas positif de covid.

Le responsable lancera des mises en garde très sérieuses à la population qui s’est relâchée croyant « à une fausse sécurité avec la baisse de septembre »

Le directeur dira que ce jeudi le wali d’Oran a donné des instructions claires pour renforcer les gestes barrières, le port du masque, et surtout le respect du protocole sanitaire pour tous les secteurs et institutions.

La rentrée scolaire va être suivie avec attention avec un renforcement des effectifs de médecine scolaire par les médecins des EPSP.

Depuis l’apparition du 1er cas de covid à Oran le 18 mars, ce sont 234 décès enregistrés officiellement.

D’Oran, Driss Mokkadem