fbpx

Dr Radia Mezmar, pédopsychiatre : Planification journalière pour les enfants en confinement

Dans une seconde interview filmée accordée à Esseha.com (la vidéo est visible sur notre page facebook), le Dr Radia Mezmar, pédopsychiatre, donne aux parents et aux enfants quelques conseils pour mieux planifier ces journées de confinement.

Sachant que les enfants commencent à trouver ce temps de confinement long et dur à supporter, le Dr Mezmar débute son intervention en trouvant les bons arguments pour convaincre les enfants de la justesse de cette mesure de confinement et du risque de contamination au coronavirus qu’ils peuvent encourir et faire encourir à leur entourage s’ils sortent jouer à l’extérieur avec leurs copains. Aussi, elle leur conseille de rester à la maison et leur propose un programme riche et varié pour faire passer le temps tout au long de la journée.

S’adressant directement à eux, elle dit : « avant de m’étaler sur la planification journalière que je vous propose, j’aimerai mettre l’accent sur quelques points très importants. D’abord le sommeil durant ce confinement. Beaucoup d’enfants ont, en effet, chamboulé leurs heures de sommeil, dormant la journée et veillant toute la nuit. Ceci est une énorme erreur. Par ailleurs, ils mangent à n’importe quel moment et n’importe quoi, enfin, ils sont léthargiques et la plupart du moment ils sont assis en face de la télé ou de leur écran de jeux vidéo. C’est une énorme erreur car tous ces comportements affaiblissent notre système immunitaire or, c’est notre système immunitaire qui peut nous aider à vaincre le coronavirus ».

Expliquant ensuite comment renforcer notre système immunitaire, le Dr Mezmar fera savoir que « la première des choses, c’est d’adopter des heures de sommeil régulières, ne pas veiller trop et ne pas dormir tard le matin. Autre chose, il faut adopter une alimentation saine, c’est-à-dire miser sur des aliments riches en magnésium (chocolat…), en fer (lentilles, épinards…), en vitamine A (carotte, courge…), en vitamine C (orange, citron, poivrons, fraise…), en vitamine D (sardines, jaune d’œuf, thon), sans oublier l’oignon, l’ail et le gingembre aux multiples propriétés ».

Concernant les activités auxquelles l’enfant peut s’adonner tout au long de la journée, le Dr Mezmar propose de se lever le matin aux alentours de 9 ou 9h30, de prendre un petit déjeuner équilibré, de retourner ensuite ranger sa chambre avant de commencer le travail scolaire. « Je propose que l’enfant consacre ses matinées aux matières scientifiques (maths, physique, sciences) et les après-midi aux matières littéraires (arabe, français, histoire-géo…). Si des enfants ont des lacunes dans certaines matières, il y a possibilité de trouver sur internet des cours pour rattraper le retard ». Pour le déjeuner, le Dr Mezmar préconise que les repas soient confectionnés sur la base d’aliments riches en vitamines (légumineuses, légumes de saison, protéines…). « Après le déjeuner, l’enfant peut aider sa maman à débarrasser la table, avant d’aller dans sa chambre où il peut faire une petite sieste s’il le désire ou sinon, faire de la lecture utile pour enrichir sa culture générale, ou alors jouer avec ses frères et sœurs à quelques jeux (jeux de mots, jeux d’adresse comme les osselets ou le bowling, jeux de stratégie comme les échecs, dames…). On n’a pas besoin d’avoir les moyens pour s’amuser, il faut seulement être astucieux et inventifs », notera-t-elle.

Elle proposera également aux enfants ayant des lacunes en arabe, français ou anglais d’améliorer leur vocabulaire et connaissances en apprenant chaque jour des mots nouveaux dans le dictionnaire. « Si, par ailleurs, l’envie vous dit, vous pouvez faire des exercices physiques en tenant bien évidemment compte des voisins d’en-dessous pour ne pas les déranger. Même si les filles peuvent jouer à tous ces jeux, elles peuvent aussi réaliser des petits bijoux, faire de la peinture. Je vous invite à consulter le site www.hugolescargot.com où sont proposées diverses activités pour les enfants… ».

Après le goûter, retour au travail scolaire : « Vous pouvez même suivre les cours télévisés, ils peuvent vous apporter un plus. Après le dîner, l’heure est à la détente, en regardant la télévision, surfer un peu sur internet ou passer un moment avec ses parents ou grands-parents… », indiquera le Dr Radia Mezmar.

S’adressant ensuite aux parents, elle demandera à ces derniers d’accompagner leurs enfants dans leur vie quotidienne et dans leur vie scolaire, l’enfant doit sentir que son père ou sa mère a un œil sur lui, qu’il veille sur lui. C’est rassurant pour l’enfant. Il faut aussi les encourager, cela les motive à faire toujours plus, par exemple, donnez-leur des bons points pour chaque chose bien faite, et finir par une petite récompense à titre d’encouragement. Cela dit, les parents doivent aussi, quand cela s’impose, faire preuve d’autorité -là, je ne parle pas de châtiment corporel- mais d’un peu de fermeté pour imposer la discipline et les parents doivent toujours faire front ensemble dans l’éducation de leurs enfants. Surtout en ce moment, j’invite les parents à faire des activités avec leurs enfants pour renforcer les liens affectifs et le lien parental. Faites tout cela en restant bien évidemment à la maison », conclura-t-elle.

Kamir B.

 

%d blogueurs aiment cette page :