fbpx

Dr Oumnia-Idir et Dr Abad : « La médecine esthétique doit être pratiquée par des spécialistes compétents »

 

On ne doit en aucun cas se faire injecter ni des toxines botuliques (botox) ni de l’acide hyaluronique ou de filer chez un médecin non spécialisé en médecine esthétique, au risque de subir des nécroses. C’est le conseil donné par Dr Lynda Oumnia-Idir, spécialiste en médecine esthétique, par le biais de notre journal en ligne Esseha, à l’issue de deux journées de formation continue en médecine esthétique dont le thème a été axé sur les toxines botuliques, l’anatomie de la face et le comblement.

Cette formation a été destinée à des médecins de différentes spécialités dont « des chirurgiens, des dermatologues et des médecins généralistes qui sont venus apprendre ce qu’est la médecine esthétique », comme l’a indiqué Dr Oumnia-Idir.

Notre interlocutrice a mis l’accent sur l’importance que connaît cette spécialité, son évolution en Algérie ainsi que l’engouement des médecins à la pratiquer. Cependant, ils doivent être très bien formés a-t-elle souligné tout en ajoutant qu’il est « très important d’avoir une formation de qualité » et par des spécialistes de haut niveau tel que Dr Yacine Abad, chirurgien maxillo-facial et spécialiste en médecine esthétique de la face.

S’exprimant au sujet de cette spécialité, Dr Abad a mis en avant le fait qu’il s’agit de « techniques pointues qui ne sont pas sans risques » et que les médecins qui désirent la pratiquer doivent être formés par des spécialistes compétents.

« Il ne faut pas que cela soit pratiqué par n’importe qui comme nous le disons souvent » a-t-il mentionné, évoquant au passage les salons d’esthétique. « A chacun son métier, cela doit être fait par des professionnels » a-t-il souligné avant de poursuivre en affirmant qu’il existe des risques et qu’il faut donc maîtriser cette spécialité.

Rachida Merkouche

%d blogueurs aiment cette page :