fbpx

Dr Mourad El Aoufi : «Une alimentation équilibrée est importante pour la santé de l’enfant et pour son développement cérébral»

Il est clair qu’une telle responsabilité n’incombe pas à ces derniers comme l’indique le spécialiste qui souligne, dans une interview accordée à notre journal en ligne Esseha, qu’il revient aux parents de faire en sorte que leurs petits bénéficient d’une « nutrition adaptée et optimale pour (leur) santé et (leur) développement cérébral ».
L’alimentation de l’enfant doit lui permettre d’évoluer, celui-ci n’étant pas un « adulte en miniature » et du fait qu’il possède des particularités. « Je vous donne un exemple : le poids d’un bébé à la naissance est d’environ 3 kg. Ce poids est multiplié par 5 lorsque l’enfant est âgé de 5 ans. Sa taille est de 50 cm lorsqu’il naît et à l’âge de 4 ans, il mesure un mètre. Son cerveau se développe également sachant que le pourtour du périmètre crânien croît de 14 cm de la naissance jusqu’à 2 ans, et qu’il augmente de 7 cm entre 2 ans et 16 ans ».
Le développement de l’enfant dépend donc de ce qu’on lui donne, affirme Dr Mourad El Aoufi, mais aussi des aliments qu’il vent devant lui parce que « l’enfant copie ». Ce qui revient à dire que ses habitudes alimentaires vont donc résulter de celles de sa famille. Le pédiatre en vient aux idées reçues dans l’esprit des mamans, auxquelles il a dû faire face durant ses 25 années d’exercice.
Certaines pensent que le lait maternel suffit à leur nourrisson pendant les deux premières années de sa vie, sous prétexte que c’est un aliment complet. Ce qui est faux, rétorque le spécialiste, affirmant que ce lait est dépourvu de fer et que « le stock » que comporte l’organisme du bébé s’épuise 6 mois après la naissance.
De plus, il faut, dit-il, habituer les petits à des aliments solides et à d’autres goûts que celui du lait (fruits, légumes…).
Rachida Merkouche