Dr Mehdi Azouaou « Les manifestations cutanées sont rares et apparaissent tardivement »

Lorsqu’on évoque le Covid-19, on parle souvent de symptômes ressemblant à ceux de la grippe avec un syndrome de détresse respiratoire pour les formes les plus sévères. Mais il semblerait que ce virus n’ait pas révélé tous ses secrets puisque, après avoir fait état de cas présentant une perte de goût et d’odorat, récemment, d’autres cas présentaient des lésions cutanées.

Face au flot d’informations circulant autour de ce virus sur le net et les réseaux sociaux, le citoyen lambda ne parvient pas toujours à démêler l’écheveau.

Esseha.com a donc posé la question au Dr Mehdi Azouaou, maître assistant et chef de service par intérim Covid/ dermatologie au CHU Mustapha qui nous a fait savoir qu’il s’agit de « manifestations essentiellement de type acrosyndrome qui traduisent une vascularite. La plupart du temps, il s’agit de manifestations de type engelures comme celles que l’on voit chez les personnes qui en sont atteintes en temps de froid, avec une rougeur de la peau et des enflures qui apparaissent au niveau des extrémités (mains et pieds) ».

Le Dr Azouaou a, également, précisé que ces manifestations ne sont pas généralisées à tous les malades mais qu’elles sont surtout « tardives et apparaissent à la fin de l’évolution de la maladie et non pas au début ».

Il s’est voulu, de ce fait, rassurant en indiquant que « les manifestations cutanées que nous voyons au niveau des mains sont le plus souvent des lésions d’irritation, un eczéma causé par l’utilisation abusive de l’eau de javel. Certains l’utilisent à l’état pur et même s’il est dilué dans l’eau, il n’est pas destiné à être appliqué sur la peau, il est destiné à la désinfection des objets. Ce qu’il faut appliquer sur la peau, ce sont les gels hydroalcooliques, les solutions antiseptiques et encore, ces solutions ne remplacent pas le lavage à l’eau et au savon qui reste la meilleure méthode antiseptique » et de préciser encore : « le gel antiseptique doit être utilisé quand on est dehors et qu’on ne peut se laver les mains » car son utilisation abusive peut être, elle aussi, à l’origine d’eczéma d’irritation.

Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :