Dr Khaled Said, praticien privé à Mila : « La vigilance doit rester de mise durant l’Aid »

A quelques jours de l’Aïd el -Fitr , les médecins appellent la population à plus de vigilance , au respect absolu des mesures de prévention et des gestes barrières ,d’ailleurs, ils s’accordent pour considérer que la restriction des échanges entre individus est la mesure la plus efficace pour éviter la propagation de ce coronavirus qui a déjà tué plus de 500 personnes .
Selon le Dr Khaled Saïd médecin généraliste exerçant au niveau de la wilaya de Mila « La journée de l’Aïd ne signifie en aucun cas baisse de la garde ou déconfinement ». « Ce n’est malheureusement pas un jour de fête ordinaire au vu des circonstances particulières que nous traversons » a-t-il déclaré en insistant pour rappeler que le covid -19 « n’a pas de repos et menace d’une façon permanente la santé des citoyens ». Il notera que le seul moyen de casser la chaine de transmission du virus, reste « un Aïd sans embrassades, sans contact physique et sans regroupements en famille ». C’est d’ailleurs, ce qu’ a préconisé la commission de la Fatwa du ministère des Affaires religieuses concernant les célébrations de la fête de l’Aïd el-Fitr en recommandant aux citoyens d’éviter les visites traditionnelles des proches et les visites familiales . Depuis l’apparition du covid-19, médecins n’ont pas cessé de mettre en avant l’importance de respecter toutes les règles d’hygiène nécessaires pour prémunir contre le virus « Les mesures préventives sont entre les mains du citoyen et la balle est dans son camp » insiste Dr Saïd qui a tenu à rappeler les mesures recommandées dont le lavage régulier des mains avec de l’eau et du savon (où avec un gel hydroalcoolique) et le port obligatoire des bavettes. Le docteur saisi l’occasion pour lancer un appel aux citoyens via le site ‘’Essaha.com’’ pour faire preuve de « patience et de sagesse ». « C’est le seul moyen pour se protéger et protéger les autres » insiste-t-il avant de dire « Il est important que l’ensemble des citoyens comprennent et respectent scrupuleusement toutes les recommandations et les décisions émises par les autorités publiques dans cette période critique pour préserver la santé publique ». Faut-il rappeler à juste titre que le non-respect des mesures de prévention lors de la réouverture des magasins en début du mois sacré , a été derrière la hausse importante des cas contaminations.

Souheila BETINA

%d blogueurs aiment cette page :