Dr Kahina Mezmar, pédopsychiatre, répond à vos questions : « Votre enfant à dormir dans son lit »

Suite aux nombreuses questions reçues en réaction à sa précédente vidéo consacrée au sommeil chez l’enfant et diffusée sur la page facebook d’Esseha.com, le Dr Kahina Mezmar, pédopsychiatre, revient cette fois, avec des réponses aux interrogations les plus fréquemment formulées, parmi lesquelles celle concernant les enfants refusant de dormir seuls dans leur lit et qui s’incrustent dans le lit des parents. Selon le Dr Mezmar : « un enfant peut, à partir de 6 mois, dormir dans son lit et plus on tarde à le faire, plus ce sera difficile pour lui ». Cependant, pour que cette autonomie dans le sommeil se fasse en douceur et sans crainte pour l’enfant, il faut que « la chambre de l’enfant soit proche de celle des parents. Au moment du coucher, il faut laisser la porte de la chambre ouverte et la veilleuse allumée pour le rassurer. Evitez de jouer avec lui avant de l’endormir, pour éviter de le stimuler, il faut au contraire adopter une petite routine, comme on en a parlé lors de la vidéo précédente, le tout dans le calme. Et il faut aussi accompagner l’enfant à son lit ». Si ce dernier manifeste un mécontentement, la pédopsychiatre conseille d’être « patient mais ferme », tout en donnant « les bons arguments à l’enfant » pour le convaincre. « Au début, vous pouvez rester avec lui 15 à 20 mn, jusqu’à ce qu’il s’endorme, les prochaines nuits, ne restez pas plus de 5 mn et s’il lui arrive se de lever au milieu de la nuit pour venir dormir avec vous, remettez-le dans son lit et attendez qu’il se rendorme. Dormir avec ses parents n’est pas bon pour son développement psychologique », fait-elle savoir.
Si pour certains enfants, il s’agit juste d’un caprice, d’autres ont une peur réelle de se retrouver seuls la nuit, dans le noir. Pour le Dr Mezmar, il faut essayer de « comprendre pourquoi l’enfant ne veut pas dormir seul dans son lit ? Est-ce qu’il a des craintes ? Fait-il des cauchemars ? Est-ce qu’il y a des bruits ou des ombres qui l’effraient ? A-t-il peur d’être abandonné ? », et d’ajouter que « chaque cause a des solutions ».
Elle donne pour cela quelques précieux conseils à même d’« amener l’enfant à aimer son lit ». Comme, par exemple, « une décoration appropriée à laquelle il peut apporter sa petite touche ». Elle conseillera à ce titre de jamais mettre de télévision dans la chambre des enfants. Mettre son enfant en confiance n’est pas toujours facile mais le Dr suggère d’être patient et surtout ferme.
Quant aux adolescents, plus difficiles à gérer, car à un âge où ils veulent poser leurs propres règles, là encore le Dr Kahina Mezmar répète qu’ils ne doivent pas dormir au-delà de 10h le matin et la nuit, ne pas excéder minuit voire 1h du matin. « Dans la journée, ils doivent s’adonner à des activités diurnes. Ils peuvent jouer au ballon, prendre un bain de soleil, c’est bon pour le cerveau, bien-sûr, tout en respectant les mesures barrières. Il faut éviter les siestes, et plutôt consacrer ce moment de l’après-midi à la lecture d’un livre, une revue, un journal tout en évitant l’écran. Le soir, il faut diner deux heures avant de se mettre et surtout éviter l’écran car cela diminue la mélatonine ce qui retarde l’endormissement ».
Enfin, elle conseillera aux parents dont les enfants ont un problème de sommeil de discipliner leurs enfants et surtout d’être fermes car un manque de sommeil qui dure « peut engendrer des soucis de santé physiques et psychologiques ».
Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :