Dr Kahina Mezma : « Il faut laisser l’enfant faire ses propres choix et en être responsable »

Dans le cadre des rencontres hebdomadaires sur Esseha.com, le Dr Kahina Mezmar, pédopsychiatre, revient cette semaine sur le thème de l’estime de soi chez les enfants.
Expliquant, de prime abord, les « nombreux torts » que peut causer le manque d’estime de soi chez un enfant, le Dr Mezmar fait savoir qu’en sus de l’« angoisse », l’enfant peut également éprouver « un stress, des peurs, une sensation de ne pas être normal ». D’où, indique-t-elle « l’importance de l’estime de soi pour le développement de l’enfant ».
Un enfant souffrant d’un manque d’estime de soi, est un enfant « triste, qui s’isole, évite le contact avec les autres, ne donne pas son avis et ne participe aux discussions familiales… ». Alors, pour lui redonner cette confiance, la pédopsychiatre conseille avant toute chose de « prendre du recul » et de « se mettre en retrait ». Comment ? Selon elle, « en tant que parents, nous avons tendance à vouloir contrôler notre enfant, être derrière chacun de ses faits et gestes. Or, il faut le laisser vivre ses propres expériences, il faut le laisser être autonome ». Elle conseille également de ne pas « sur-féliciter l’enfant car il aura l’impression d’être parfait et, au moment où on le félicitera pour quelque chose de vraiment concret, il n’en éprouvera pas le plaisir ». « L’estime de soi se développe avec l’amour, la sécurité et le développement des compétences de nos enfants », dit-elle et de préciser : « il faut laisser l’enfant faire ses choix et en être responsable, il faut aussi le laisser prendre des risques sains. Impliquez-le dans les tâches de la maison, en l’encourageant à cuisiner, à poser la table, à ranger sa chambre…Cela lui donne l’impression d’être utile, à avoir sa place au sein de la famille. Encouragez-le à poursuivre son intérêt, c’est-à-dire quand il commence une tâche, il faut qu’il la finisse. Il faut être positif et faire confiance à votre enfant pour qu’il ait lui-même confiance en lui. Et même s’il échoue, -ce qui est normal- il y a toujours une solution. Il faut arrêter de vous faire des soucis et d’imaginer le pire. Si votre enfant a des difficultés quelconques, cela ne fera que le rendre plus solide. Montrez-lui votre amour inconditionnel pour lui, quelles que soient les circonstances. Il faut aussi lui fixer des objectifs appropriés, toujours en fonction de ses compétences, de son âge et le faire sortir progressivement de sa zone de confort. Il faut arrêter les jugements négatifs sur sa personne, mais plutôt qualifier ses actes ou son comportement. Enfin, il faut écouter son point de vue et lui montrer que vous vous y intéressez ».
Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :