Dr Cherifa Louni : Faire attention aux enfants cancéreux en raison de la faiblesse de leu immunité

 « Nous n’avons pas arrêté notre activité pendant cette pandémie, nous suivions nos malades et n’avons pas arrêté la chimiothérapie parce que nous ne pouvons nullement l’interrompre » affirme Dr Cherifa Louni, assistante en pédiatrie au service d’oncologie du CPMC au CHU Mustapha Bacha, dans une déclaration à notre journal en ligne Esseha.

Cette affirmation est venue en réponse aux interrogations de citoyens qui déploraient le fait que cette structure avait suspendu ses activités en rapport avec les enfants atteints de cancers. « Ce qui s’est passé, c’est que nous avons parfois diminué les doses mais après la fin de cette crise sanitaire, nous allons essayer de récupérer celles-ci» indique Dr Louni qui a fait savoir que les consultations ont été quant à elles suspendues.

« La raison est que les patients ont fini leur traitement, nous les recevions uniquement pour des contrôles » souligne-t-elle, mais la décision de geler les consultations est beaucoup plus motivée, selon elle, par le fait que cela créé un encombrement au niveau du couloir avec les accompagnateurs des enfants (père, mère et parfois les deux souligne-t-elle). Le temps est aux réunions et à la réflexion quant à la reprise des auscultations dans un environnement moins nocif (Covid-19), même si, dit-elle, pour l’heure « les bilans apportés par les proches sont examinés et les traitements renouvelés ». Dr Louni implore par la même occasion les parents de faire très attention à ces enfants malades qui « ont reçu la chimiothérapie et dont l’immunité est toujours faible même s’ils ont terminé ».

Les gestes barrières, c’est ce qui peut aider ces patients à éviter une éventuelle contamination souligne-t-elle, en attendant « une reprise dans de meilleures conditions ».

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :