fbpx

Djamel opte pour des cures épisodiques de compléments alimentaires : « Les fruits et le poisson ne correspondent pas à mes moyens »

 

« Le ginseng, la gelée royale, le magnésium, l’oméga3, la vitamine D et beaucoup d’autres composants sont réunis dans des gélules pour des personnes qui aiment en faire des cures pour pallier le manque nutriments et de vitamines ».

Djamel, que nous avons rencontré dans une pharmacie, estime qu’il a trouvé un moyen de remédier aux carences engendrées par l’absence de poisson, de fruits et de nombreux légumes sur sa table. « Mon épouse et moi, nous travaillons et nos deux filles sont lycéennes. Nous faisons les courses une fois par semaine et nous avons notre liste qui correspond à nos moyens et à nos habitudes. Ce sont certains légumes comme la tomate, la carotte et le navet, la pomme de terre et l’oignon bien évidemment, le poivron lorsque son prix n’atteint pas les cimes. Les fruits, je ne pense pas que les Algériens puissent y avoir accès, tout comme le poisson. Même la sardine, censée être le poisson des pauvres, nous nargue ».

L’histoire de nos concitoyens avec les fruits et le poisson et même certains légumes, c’est plutôt « je t’aime moi non plus ». « Est-ce que vous pouvez vous permettre des avocats, des kiwis, des pommes, des poires, des dattes ? Les raisins n’avaient pas descendu la barre des 270 DA le kg en été, la mandarine n’affiche pas moins de 300 DA le kg, la pomme dépasse les 400 DA, les oranges restent toujours chères. Il existe également des légumes qui ne sont pas destinés aux petites bourses » déplore notre interlocuteur qui rappelle les charges (loyer, eau, électricité et gaz) qu’il faut payer, les besoins de ses deux filles, sans compter qu’il faut penser économiser un peu en prévision du paiement d’une tranche pour le logement AADL.

« De temps à autre, j’achète une boite de compléments alimentaires pour une cure de 10 jours, il existe des compléments qui contiennent jusqu’à 60 gélules. Cela ne peut faire que du bien, ce sont des produits naturels composés par des spécialistes » souligne-t-il.

Nadia R.

%d blogueurs aiment cette page :