Développement sanitaire en Afrique : l’OMS demande à l’Algérie d’être la locomotive

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) souhaite voir l’Algérie jouer un rôle moteur dans le développement sanitaire en Afrique, eu égard à son expérience dans l’éradication de maladies et de son système de santé.

Pour se faire, une délégation de l’OMS a exprimé le 7 août 2018 à Alger son souhait de voir l’Algérie participer « avec force » aux réunions annuelles de l’OMS pour « jouer son rôle de locomotive à la pointe du développement sanitaire en Afrique » dans le cadre du processus de réforme de l’Organisation.

Le représentant de l’OMS en Algérie, Nguessan Bla François, a été reçue par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, et lui a exprimé « son souhait de voir l’Algérie participer avec force aux réunions annuelles du comité régional afin de mieux faire connaitre son expertise et augmenter sa représentativité dans les différentes instances de l’OMS pour pouvoir réellement jouer son rôle de locomotive à la pointe du développement sanitaire en Afrique », précise un communiqué du ministère de la Santé.

En réponse à la demande de l’OMS, M. Hasbellaoui a indiqué que son département ministériel œuvrait à « développer des partenariats avec les autres pays de la région au regard de la grande expertise de l’Algérie dans différents domaines, dont celui des produits pharmaceutiques et ce, conformément aux instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika ».

La délégation de l’OMS a fait savoir qu’une deuxième mission en novembre prochain aura à rencontrer les différents intervenants du terrain et autres acteurs de la santé.

Tinhinane B.

%d blogueurs aiment cette page :