fbpx

Deux études scientifiques sur les femmes allaitantes vaccinées : “Aucune trace du virus dans le lait et de nombreux anticorps”

le consortium scientifique espagnol appelé MilkCorona a lancé deux études, publiées sur la plateforme de pré-publications médicales medRxiv, démontrent que le lait maternel des femmes vaccinées contre le coronavirus contient des anticorps contre le Covid-19

Les études ont été menées par des équipes de l’Institut d’agrochimie et de technologie alimentaire, de l’Université de Barcelone et de l’Institut de recherche de l’hôpital maternel et infantile Sant Joan de Déu à Barcelone. 

L’objectif principal de ces études est d’étudier, entre autres, l’impact de la vaccination sur le lait maternel, trouver si la réponse immunitaire dépend de la vaccination et évaluer l’impact de la vaccination sur ces femmes.

Selon les conclusions, aucune trace de SARS-CoV-2 n’a été détectée dans les échantillons de lait maternel analysés des mères infectées par le Covid-19. Dans la plupart des échantillons analysés il a été noté une grande variabilité d’anticorps contre le coronavirus, tant chez les femmes naturellement infectées que chez les femmes vaccinées.

Dans l’une des deux études, les résultats ont prouvé que la vaccination avait pour effet d’augmenter le taux des anticorps contre le SRAS-CoV-2, taux qui était même plus élevé après l’injection de la deuxième dose.

L’étude révèle également que les femmes naturellement infectées par le Covid-19 présentent moins d’anticorps dans leur lait que celles qui ont été vaccinées.

Certaines femmes qui avaient été vaccinées avec une dose après avoir contracté le Covid-19, avaient des niveaux d’anticorps égaux à ceux des femmes qui n’avaient jamais eu le Covid et qui avaient reçu deux doses. 

L’un des chercheurs participants à l’étude note que ces résultats soulignent « l’importance de recommander l’allaitement maternel de façon systématique dans tous les cas dans lesquels la mère a peu ou pas de symptômes« .

 “ L’allaitement est une priorité, et nous avons encore besoin de plus d’études visant à confirmer le rôle protecteur potentiel de ces anticorps présents dans le lait maternel contre le covid-19 chez les enfants” , insiste-t-elle.

Meriem Azoune