Des pavillons dans les CAC pour la prise en charge de l’oncologie pédiatrique est plus que nécessaire

S’exprimant en marge du 4e Salon national d’information sur le cancer, la chef de service d’oncologie pédiatrique à l’hôpital Mustapha Pacha, Pr Houda Boudiaf, a mis l’accent sur la nécessité d’ouvrir des pavillons dans les Centres de lutte anti-cancer (CAC) et d’augmenter le nombre des lits dans les services de pédiatrie relevant des hôpitaux en vue d’élargir la prise en charge de l’oncologie pédiatrique à travers le territoire national.

La spécialiste a affirmé que la plupart des enfants atteints de cancer, notamment des Hauts-Plateaux et du Sud, souffrent d’un manque de centres et de services spécialisés pour leur prise en charge, ce qui induit « une forte affluence sur le service de l’hôpital Mustapha Pacha. Quant aux types de cancer affectant les enfants, ils sont estimés à 1500 nouveaux cas annuellement, a-t-elle précisé, un chiffre jugé « bas et maîtrisable » par rapport aux cas affectant les autres catégories et qui sont estimés à environ 45.000 nouveaux cas annuellement.

Elle a appelé les pédiatres à la nécessité d’un bon diagnostic afin d’éviter la prise en charge à un état très avancé de la pathologie, impactant ainsi négativement l’état psychologique et la situation matérielle des familles. Les principaux cancers pédiatriques répandus en Algérie sont des tumeurs touchant les tissus durs, à savoir le cancer des os, du cerveau, de l’œil et des reins, à hauteur de 60 % , ainsi que la leucémie et le lymphome avec 40 %, lesquels nécessitent tous une prise en charge assurée par une équipe pluridisciplinaire.

Nouhad Ourebzani