Des mesures urgentes doivent être prises pour le dépistage précoce du cancer

Le cancer du sein enregistre une hausse permanente comme l’ont constaté et l’ont affirmé les oncologues présents mercredi dernier à la réunion annuelle du Réseau national des registres du cancer. Ce sont 12.000 nouveaux cas qui sont répertoriés chaque année ont averti les coordinateurs de ce réseau qui ont interpellé les pouvoirs publics quant à la croissance « alarmante » des nouveaux cas de cancer du sein, tout en mettant l’accent sur le jeune âge des malades et le stade souvent très avancé de leur pathologie. Ils ont d’ailleurs mis l’accent sur l’impératif du dépistage précoce du cancer du sein.  Quelque 44.000 nouveaux cas de cancer, tous types confondus, sont enregistrés annuellement en Algérie, dont 25.000 femmes et 19.000 hommes, ont-ils indiqué. Selon les chiffres fournis lors de ce rendez-vous, les registres de 2017 font ressortir que les types de cancer les plus récurrents chez les femmes sont les cancers du sein, du colorectal, de la thyroïde et du col de l’utérus, et chez les hommes, les cancers du colorectal, du poumon, de la prostate, de la vessie et de l’appareil digestif. L’état des lieux par rapport à la répartition géographique mentionne plus de 19.000 nouveaux cas  à l’est du pays, contre plus de 17.000 dans le centre, et près de 8.000 à l’ouest, toujours selon les statistiques de 2017. Le coordinateur du registre du cancer de la région est, Pr. Cherif Hamdi, également chef de service d’épidémiologie à  l’EHU de Sétif, est intervenu sur les facteurs à l’origine de la prolifération des cas de cancers, citant le vieillissement de la population, le changement du mode alimentaire, le tabac, l’alcool et la drogue, ainsi que les facteurs environnementaux comme la pollution. Selon le professeur Hamdi, le nombre de nouveaux cas (tous types de cancers confondus) devrait dépasser les 60.000 à l’horizon 2025, alors que notre pays se retrouvera parmi les pays occidentaux où l’âge est le premier facteur à l’origine de cette maladie, ce qui fera dire à l’intervenant que des mesures urgentes doivent absolument être prises, notamment des campagnes préventives pour le dépistage précoce.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :