fbpx

Des centres de soins intermédiaires turcs bientôt en Algérie

Pas moins de 280 algériens se rendent en Turquie, chaque année pour se faire soigner notamment pour établir des examens médicaux  approfondis. C’est ce qu’a affirmé ce samedi 9 février 2019, la coordinatrice du conseil d’affaire de la santé turc, Basak Canbulat, en visite de prospection de trois jours à Alger, accompagnée d’une délégation comptant  28 membres.

Intervenant hier, lors d’une conférence de presse tenue en marge d’un séminaire de formation dédiée aux médecins algériens, à l’hôtel Aurassi, la coordinatrices du Conseil a affirmé que le but de cette mission , n’est nullement le transfert des malades algériens pour des soins en Turquie « Mais , c’est une visite qui vise à présenter les expériences de la partie turque dans le domaine médical et nouer des partenariat entre les deux pays dans différentes spécialités dans le secteur de la santé , notamment dans le domaine pharmaceutique et dans la recherche scientifique » précise-t-elle. En matière d’investissement, la représentante du Conseil d’affaires  turc, Ayhen Yenigun a évoqué la possibilité de lancer dans une première phase, des petites cliniques de radiologie et d’imagerie médicales ainsi que des centres de soins intermédiaires , pour passer à une étape supérieur , dans une deuxième phase si toutes les conditions seront réunies pour se lancer dans  l’installation d’un grand projet médical.

La délégation a programmé dans sa viste de se rendre aujourd’hui, au CHU Mustapha Pacha et de s’entretenir avec des responsables du ministère de la santé et de la réforme hospitalière, ainsi qu’avec des membres avec la sécurité sociale, pour identifier les  besoins  du secteur de la santé afin de construire une coopération et un partenariat solide et durable.

Ce  Conseil d’Affaires de la Santé, organisé sous l’égide du Conseil Turc des Relations Économiques Étrangères ( DEIK) a regroupé hier ,d’imminents professeurs turcs avec des médecins algériens, dans différentes disciplines telles que la chirurgie  cardiaque, la gastro-entérologie, la transplantation d’organes, la neurochirurgie, l’oncologie médicale, la greffe de moelle osseuse, la chirurgie de la colonne vertébrale, la chirurgie thoracique, la chirurgie cardiovasculaire pédiatrique et la prise en charge de l’obésité. Permettant ainsi des échanges d’expériences et un débat interactif entre spécialistes.

Abdelrahim Awatef

%d blogueurs aiment cette page :