Débat autour du sacrifice rituel de l’Aïd et les risques de contaminations

A quelques semaines de la célébration de l’Aïd El Adha, prévu le 31 juillet ou le 1 août prochain, les inquiétudes des autorités sanitaires concernant le sacrifice rituel du mouton qui pourrait donner lieu à une recrudescence des contaminations à la Covid-19 comme ce fut le cas lors de l’Aïd el fitr ont été transmises à la haute autorité religieuse du pays.
Une rencontre entre le Comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de l’épidémie de Covid-19, présidé par le Pr Djamel Fourar et la Commission des Fatwas relevant du ministère des Affaires religieuses, sous la supervision du ministre de tutelle, le Dr Youcef Belmahdi a, en effet, eu lieu lundi, 6 juillet 2020, au siège du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs où a été évoquée cette question épineuse. Les membres de la commission scientifique ont présenté un exposé détaillé de la situation sanitaire qui prévaut actuellement en Algérie, à l’ombre de cette pandémie de coronavirus nouveau, afin de permettre à la commission des wakfs de prendre la décision qui s’impose dans l’intérêt de la population.
S’exprimant sur les ondes de Radio Sétif, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique a déclaré à ce titre : « Nous avons rencontré la commission des fatwas et nous l’avons informée sur le danger de la célébration anarchique de ce rituel sur la propagation du coronavirus », ajoutant encore que « « le Comité scientifique a donné son avis sur la question mais le dernier mot revient à la commission des fatwas, relevant du Ministère des Affaires Religieuses ».
K.B.

%d blogueurs aiment cette page :