fbpx

De Médéa, le ministre de la santé exhorte les Algériens à porter massivement les masques

Le ministre de la santé, Pr. Abderrahmane Benbouzid, en déplacement d’inspection et de travail dans la wilaya de Médéa, a lancé ce matin « un appel de cœur, à tous les Algériens de porter massivement les masques, véritable mesure de prévention qui pourrait venir à bout de la propagation du virus au sein de la population.

C’est « porte-parole de ce qui se dit dans la communauté scientifique mondiale », qu’il exhorte les Algériens à l’urgence de porter ces masques qui peuvent être fabriqués et cousus facilement à la maison. « Nous avons importés des dizaines de millions de masques que nous avons mis à la disposition des structures sanitaires du pays. On a même alimenté un bon nombre d’officines. Mais ça reste insuffisant. Les femmes au foyer, les couturières, tout le monde doit se mettre à l’ouvrage pour fabriquer ces masques faciles à réaliser avec un bout de tissu à faible maillage et qui donnent des résultats probants. Nous devons tous être conscients du défi et auto-disciplinés. », explique le ministre.

Le premier responsable de la santé publique s’est même montré très convaincu que la généralisation du port des masques, couplée à l’observation des autres mesures de prévention telles que la distanciation, le lavage des mains et la limitation des sorties, finira par laminer la propagation du virus et l’anéantir. « Le port du masque généralisé dans certains pays comme l’Allemagne, a réduit sensiblement le nombre de cas atteints, et toutes autorités sanitaires de par le monde insistent sur la nécessité de porter ces masques. En porter, c’est limiter la propagation et alléger la charge sur le dispositif de soins. Il est le seul rempart contre cette pandémie surtout qu’il n’y a jusque-là aucun vaccin et que le traitement médicamenteux adopté jusque là ne se dirige que vers les malades et n’est pas préventif », développe le ministre dans son point de presse.

Par ailleurs, le ministre explique que l’essentiel dans la situation actuelle du coronavirus en Algérien est que le nombre de morts, même si chaque disparu est une peine nationale, est réduit par rapport à ce qui était craint au début. Tout en saluant le dévouement du personnel médical, paramédical et de tous les intervenants dans la lutte sanitaire, Il rassure que le secteur de la santé est stimulé, encadré et suivi de près pour améliorer davantage sa réactivité et son service.

Interrogé sur une éventuelle décision de déconfinement, le ministre de la santé a souligné que cette décision relève de l’appréciation globale de la situation. Il assure qu’il recommandera aux très hautes autorités du pays le déconfinement dès que le taux de mortalité et de propagation avoisinerait le zéro pour cent de façon constante dans une durée de temps raisonnable et rassurante.

Tinhinane B

%d blogueurs aiment cette page :