fbpx

De l’usage immodéré des antimicrobiens : Des infections pharmacorésistantes

 

On dit souvent que les antibiotiques, ce n’est pas automatique. Malheureusement, leur usage immodéré, irraisonné et surtout abusif a entrainé, au fil du temps, l’apparition et le développement d’infections pharmacorésistantes.

A qui jeter la pierre ? Aux médecins ? Aux malades ? Selon l’OMS, ce sont à la fois « les mauvaises pratiques en matière de prescription médicale ainsi que l’observance du traitement par les patients » qui sont responsables de cet état de fait et d’expliquer que « les antibiotiques tuent les bactéries, mais ils ne peuvent pas éliminer les infections virales telles que le rhume et la grippe ».

Aux fois où ils sont mal prescrits, viennent s’ajouter les nombreuses situations induites par une automédication incontrôlée. Même les animaux et les plantes souffrent d’une utilisation excessive qui n’est pas sans conséquences fâcheuses sur le moyen ou long terme.

Enfin et comme le signale encore l’OMS, « le manque d’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène tant pour l’homme que pour l’animal » mais aussi « le manque d’eau potable et d’assainissement dans les établissements de soins de santé, les fermes et les milieux communautaires ainsi que la prévention et le contrôle inadéquats des infections favorisent l’émergence et la propagation d’infections pharmacorésistantes ».

Concernant la situation sanitaire exceptionnelle que traverse la planète, il est signalé que la « consommation abusive d’antibiotiques pendant la pandémie de COVID-19 » n’est pas sans danger, elle aussi, puisqu’elle « pourrait conduire à une émergence et à une propagation accélérée de la résistance aux antimicrobiens ». Tout en rappelant que la COVID-19 « est due à un virus, et non pas à une bactérie », l’OMS met en garde : « les antibiotiques ne doivent pas être utilisés comme moyen de prévention ou de traitement des infections virales à moins que des infections bactériennes ne soient également présentes ».

Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :