fbpx

Dans un dernier rapport : L’OMS tire la sonnette d’alarme sur l’obésité infantile

 

Se basant sur des données provenant de 36 pays, l’OMS a fait savoir dans l’un de ses derniers rapports qu’un enfant sur trois est en surpoids. Cette situation inquiétante a amené l’Organisation mondiale de la santé à tirer la sonnette d’alarme, indiquant que « près de 30% d’entre- eux sont en surpoids, avec quasiment autant de garçons que de filles.

Evidemment, on ne parle absolument pas d’un critère esthétique : les enfants doivent avoir pour leur santé un poids normal, car un enfant en surpoids ou obèse fera plus d’apnée du sommeil à l’adolescence, plus d’hypertension artérielle, mais aussi plus de maladies métaboliques comme du diabète (…) Sans parler des conséquences psychologiques liées à l’isolement et à l’image de son corps qui peut être renvoyée, en particulier à l’ère des réseaux sociaux, qui déforment la réalité de ce que doit être le corps d’une jeune fille ou d’un jeune homme », est-il encore précisé.

L’OMS préconise de recourir aux stratégies de lutte contre le surpoids infantile, en rééquilibrant les valeurs énergétiques entres les calories consommées et celles dépensées.

L’enfant doit, à cet effet, « bouger et mieux manger ». C’est-à-dire qu’il doit consommer plus de plats cuisinés et moins de produits du commerce, surgelés, gras ou sucrés et pratiquer une activité sportive régulière. A ce titre, les recommandations en la matière sont une heure d’activité physique par jour, tous les jours.

Considérée comme une maladie chronique par l’OMS, l’obésité touchait en 2016 plus 650 millions de personnes adultes dans le monde tandis que plus de 1.9 milliard étaient en surpoids. Pour la même année, les chiffres indiquaient que plus de 340 millions d’enfants et d’adolescents âgés de 5 à 19 ans étaient en surpoids ou obèses.

Le surpoids est défini comme une « accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé » et il y a surpoids quand l’IMC est égal ou supérieur à 25; et il y a obésité quand l’IMC est égal ou supérieur à 30.
Il y a quelques années, le problème de l’obésité concernait les pays riches ou industrialisés, aujourd’hui, l’obésité a atteint les proportions d’une véritable épidémie mondiale, c’est pourquoi, l’OMS considère que c’est l’un des grands défis pour la santé publique à notre époque.

Synthèse Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :