fbpx

Covid-19 : personnel de santé Benkouider, Bencherif et Chikirine nouveaux martyrs du devoir

Ces derniers jours, le secteur de la santé, tous postes confondus, est en train de sacrifier les meilleurs de ses enfants. Chaque jour qui passe, nous voyons défiler sur les réseaux sociaux, les noms et visages de ces martyrs du devoir, presque dans l’indifférence de certains -ceux qui croient encore que ce virus n’existe pas-, et pourtant !!!
La semaine dernière, nous annoncions dans un article le décès de près d’une trentaine d’employés de ce secteur (médecins, infirmiers, chauffeurs d’ambulance, …) et la contamination de 1500 autres. Ce chiffre n’est plus à l’ordre du jour, ils sont, aujourd’hui, plus de 1700 contaminés et d’autres décès sont venus s’ajouter à la liste déjà trop longue.
Hier, le CHU Frantz Fanon de Blida a fait ses adieux à deux de ses infirmiers, décédés au cours de la même garde. Il s’agit des regrettés Benkouider Ali Abdelkader et Bencherif Djilali.
De son côté, la commission nationale de la santé, de la santé de proximité et de la protection du malade de Bousaâda a fait part, hier, sur sa page Facebook, du décès de Fatma Chikirine, infirmière à l’EPSP d’El Hamel, à Bousaâda, suite à sa contamination par la Covid-19. Sans doute que dans la journée, d’autres mauvaises nouvelles vont encore circuler, prouvant notre immense vulnérabilité face à ce virus sournois qui fauche chez-nous et de par le monde, des vies humaines sans distinction d’âge, de sexe, de couleur, de race ou de religion.
Nul ne sait de quoi sera fait demain. Nul ne sait si ce virus disparaîtra un jour ou si, nous sommes condamnés à vivre avec. Une chose est sûre, certaines consignes sanitaires sont fortement recommandées pour s’en prémunir, des gestes barrières simples que chacun doit adopter pour éviter le pire. Pensez à vous et pensez aux autres. Nous n’avons qu’une vie et nous devons la préserver.
Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :