fbpx

Covid-19 : l’inconscience de certains alors que deux nouveaux variants circulent

Près de deux ans après le début de la pandémie du Covid-19, nous en sommes encore aux pénalisations et à la fermeture des commerces tant la négligence persiste encore chez certains. Ce n’est pas faute de sensibilisation des citoyens et des commerçants, les médecins revenant maintes fois sur les conséquences du relâchement et du non-respect des mesures préventives.

Les mutations du virus, les décès enregistrés chaque jour et le désastre provoqué récemment par le manque d’oxygène devraient suffire pour venir à bout de la désinvolture de ceux qui préfèrent porter des œillères au lieu de porter la bavette et qui font fi de tous les conseils de prudence.

Certes, beaucoup ont compris que leur salut et celui de leur famille résident dans le respect des gestes barrières, notamment dans le fait de porter le masque et d’éviter la cohue au sein des marchés et autour des étals informels.

Ils ont conscience que ce n’est pas encore le moment de reprendre les vieilles habitudes.
Force est de constater que ce sont beaucoup plus les jeunes hommes et les adolescents qui bravent ce terrible virus et font comme si c’était une vue de l’esprit, comme si on leur demandait de se défendre face à un ennemi inexistant.

Le résultat est que les contaminations continuent et la plus grosse crainte, c’est celle de voir notre pays enregistrer une quatrième vague meurtrière, d’autant plus que deux nouveaux variants, C.1.2 et Mu, sont entrain de circuler.

Rachida Merkouche