Covid-19 et vaccination des populations en zones de conflits : La Grande-Bretagne va appeler à une trêve mondiale

 

Présidant aujourd’hui, mercredi, une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, la Grande-Bretagne va appeler à une résolution pour des négociations de cessez-le-feu afin que les populations se trouvant dans des zones de conflits armés puissent bénéficier de campagnes de vaccination contre la Covid-19.

Il est à noter que plus de 160 millions de personnes vivant dans des zones de conflits et d’instabilité comme le Yémen, le Soudan, l’Ethiopie ou la Somalie sont concernés par cette résolution qui est, selon le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, un « devoir moral » et une « nécessité stratégique ».

Le ministre britannique va, au cours de cette réunion virtuelle, « exhorter les pays membres de l’Onu à favoriser ensemble un accès équitable aux vaccins contre la COVID-19 », avertissant que les variants du virus, s’ils venaient à se propager dans ces pays privés de vaccination, « pourraient faire planer sur la planète entière de nouvelles vagues de la pandémie ».

Synthèse K.B.

%d blogueurs aiment cette page :