fbpx

Covid-19 : 250 consultations médicales par jour à Constantine

Les services sanitaires de la wilaya de Constantine tirent la sonnette d’alarme face à une hausse considérable des nombres des consultations relatives aux cas de Covid-19. En effet, depuis quelques jours, la capitale de l’Est compte parmi les wilayas les plus touchées par le coronavirus et le personnel médical fait état d’une propagation alarmante. Si l’on considère uniquement le week-end dernier, 36 nouveaux cas confirmés de coronavirus ont été admis au niveau des structures sanitaires affectés à la prise en charge des patients atteints de Covid-19, à savoir, le CHU Ibn Badis, l’hôpital Didouche Mourad et celui de la cité El Bir. Selon des sources sanitaires, la moyenne de consultation de ces trois établissements est de 250 personnes suspectes par jour, alors qu’en début de la pandémie ils n’enregistraient que 30 consultations par jour. « La situation sanitaire est inquiétante et la propagation alarmante du virus dépasse de très loin la capacité de nos hôpitaux en matière de moyens humain et matériel » révèlent des sources sanitaires. Les trois établissements sanitaires avec une capacité de 190 lits se trouvent actuellement saturés. Et pour faire face à cette hausse des nombres de cas testés positifs à la Covid-19, les autorités sanitaires de la wilaya de Constantine, viennent de décider de l’aménagement de l’institut national de la formation paramédicale (INFPS), pour accueillir les nouveaux malades. L’établissement situé à la cité Zouaghi Slimane, dispose de 85 lits qui viendront, selon des sources au fait du dossier, va renforcer les trois établissements hospitaliers déjà aménagés. De son côté, la cellule de veille multisectorielle et de la prévention contre la propagation de la pandémie de Covid-19 s’est réunie, en fin de semaine, en vue d’étudier la situation épidémiologique, ainsi que la nécessité de prendre les mesures de prévention adéquates mais surtout de freiner la propagation de la pandémie dans la wilaya. Cette réunion s’est soldée par la prise de plusieurs décisions, dont le renforcement du contrôle permanent du respect des mesures de prévention dans les commerces, les marchés, les administrations et les lieux publics. Ajoutant à cela l’interdiction des rassemblements familiaux, la célébration de mariage et les fêtes même dans le domicile familial.

De Constantine, Souheila BETINA