Coronavirus : Des gants qui se désinfectent en 30 secondes

Une solution pratique pour tous ceux qui manipulent beaucoup d’objets ou qui empruntent les transports en commun. Des gants anti-coronavirus qui se désinfectent en 30 secondes
Entre le gel hydro alcoolique qui dessèche la peau et les gants jetables qui génèrent un gaspillage monumental, aucune solution n’est idéale.
La start-up alsacienne Spinali Design a inventé des gants qui éliminent les bactéries et virus à la lumière du soleil ou d’une lampe UV.
Avec des gants qui sont fabriqués en tissu traité avec du dioxyde de titane, un catalyseur qui accélère la destruction des agents pathogènes par les rayons UV qui se désinfectent naturellement sans lavage ni produit toxique.
« Les lampes UVC détruisent l’ADN des bactéries et virus tels que le SARS-CoV-2, décrit Romain Spinali, le responsable innovation de la start-up. L’ADN absorbe les hauts niveaux d’énergie des ondes courtes, ce qui crée de nouvelles liaisons avec les molécules adjacentes et bloque ainsi le processus de réplication et le pouvoir d’infection des virus et bactéries ». Grâce aux particules de dioxyde de titane, on multiplie la vitesse de réaction par trois. Exposés à la lumière naturelle du soleil, les gants sont désinfectés en deux à trois minutes, et 99,99 % des germes pathogènes sont éliminés en moins de 30 secondes en les passant sous une lampe UVC classique, explique Romain Spinali.
Les gants intègrent un capteur qui indique le temps nécessaire pour la désinfection. « Le capteur intégré aux gants est relié à une application mobile qui indique quand la dose UVC reçue au soleil ou en lumière artificielle est suffisante », explique Romain Spinali.