fbpx

Contrairement à l’idée reçue : La grasse matinée du week-end ne rattrape pas le manque de sommeil de la semaine

Une récente étude polonaise publiée dans la revue spécialisée Plos One, a conclu que l’on ne peut « rattraper » plusieurs nuits d’insomnie pendant la semaine avec une grasse matinée durant le week-end, aussi longue soit-elle….

Les chercheurs Polonais ont contraint des volontaires, durant 10 jours, à dormir près de 5 heures, contre 7 heures par nuit habituellement. Après cette expérience, les participants à l’étude ont retrouvé un sommeil normal.

Après sept jours, les chercheurs ont constaté que les volontaires privés de sommeil n’avaient pas retrouvé la totalité de leurs fonctions cérébrales.

La conclusion tirée est que, si le cerveau est évidemment capable de se remettre d’une période d’insomnie, cette « remise à niveau » peut prendre du temps. Autrement dit, une grasse matinée ne suffit donc pas !

notons enfin, qu’en 2015, la National Sleep Foundation (aux États-Unis) avait estimé le nombre d’heures de sommeil nécessaires pour rester en bonne santé selon l’âge de la personne concernée : pour les adultes (de 18 à 64 ans), les chercheurs recommandaient entre 7 et 9 heures de sommeil par nuit, et de ne pas descendre en-dessous de 6 heures par nuit. Pour les adolescents, la recommandation tournait autour de 8 à 10 heures de sommeil par nuit.

Nouhad Ourebzani