fbpx

Contamination dans les véhicules : des chercheurs apportent la solution

De nos jours, il est connu que le coronavirus se propage facilement dans les milieux clos. Et la question qui taraude les esprits, y a-t-il moyen d’éviter la contamination en étant avec une autre personne dans l’habitacle d’un même véhicule ?

Des chercheurs de l’Université du Massachusetts ont publié, le 4 décembre dernier, dans la revue Science Advances les résultats d’une étude qui répond à cette question.

Les scientifiques ont utilisé une Toyota Prius roulant à 80 km/h pour les besoins de cette recherche. Les chercheurs ont immédiatement exclu l’utilisation du mode « recirculation de l’air » de la voiture. Ce qui est le plus adapté, c’est l’ouverture des fenêtres. Il est préférable de toutes les ouvrir lors du trajet.

Cependant, lorsqu’il fait froid ou qu’il pleut, cela semble compliqué de les maintenir ouvertes.

Dans ces scénarios, les chercheurs ont expliqué que le conducteur à gauche devait ouvrir la fenêtre à sa droite. Le passager doit quant à lui être assis en diagonale derrière le conducteur du véhicule, puis ouvrir la fenêtre à sa gauche. L’air peut ainsi continuer de traverser la voiture ! « 

A notre grande surprise, les simulations ont montré un courant d’air qui agit comme une barrière entre le conducteur et le passager « , ont précisé les scientifiques.

Cette façon de cohabiter pour un trajet peut en premier lieu intéresser les taxieurs urbains.

Nora S