« Collaboration entre l’Agence nationale de greffes et l’Hôpital militaire de Constantine »

Lors des travaux consacrés à l’élaboration d’un projet de plan national pour la transplantation hépatique en pédiatrie, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam a déclaré que « la sécurité sociale a tracé un programme prometteur en coordination avec l’Agence nationale de greffes et l’Hôpital militaire de Constantine dans le cadre du plan général de greffe hépatique des adultes et des malades de cancers affectant le foie ». Intervenant dans le même contexte, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui, a relevé les « résultats enregistrés en matière de coopération entre les hôpitaux civils et militaires », tout en rappelant que « l’Hôpital militaire de Constantine avait réussi, en coordination avec l’Agence nationale des greffes, à réaliser sept (7) transplantations hépatiques en 2019 ». Le ministre de la Santé n’a pas manqué de saluer  l’institution militaire pour sa « nouvelle approche qui permet aux hôpitaux civils et militaires de travailler de concert pour la prise en charge de la santé des citoyens ». Evoquant les réformes engagées ces dernières années, M. Miraoui a mis en exergue la mise en place, dans ce cadre, d’un programme spécial pour la prise en charge de la question de la greffe de cellules et de tissus et de la transplantation d’organes, notamment sur les plans législatif, réglementaire et de la formation. L’Agence nationale des greffes a été également au cœur de son intervention, elle qui a été chargée de développer, d’organiser, d’évaluer et de suivre les activités de greffe et de transplantation d’organes à travers l’ensemble du territoire national, tout comme la création à Blida d’un établissement hospitalier spécialisé dans les greffes.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :