Changements à la tête des structures de santé à Tizi Ouzou : Des nominations et des interrogations

Un nouveau directeur a été installé hier, jeudi, à la tête de l’hôpital Lounès Meghnem d’Azazga, dans la wilaya de Tizi Ouzou. En outre, les deux directrices de la clinique de gynéco-obstétrique Sbihi-Tassadit et de la clinique de Draa Ben Khedda ont été remplacées. La directrice de la clinique de DBK a été mutée à Ain Defla, tandis que la clinique Sbihi Tassadit sera désormais dirigée par un chef de service du CHU, installé comme nouveau directeur afin de coordonner entre cette clinique et le CHU, selon les déclarations du Directeur de la santé de la wilaya de Tizi Ouzou, le professeur Abbes Ziri, lors de la plénière de la session de l’APW.

Selon la même source, les nominations et les mises en fin des fonctions dans le secteur de la santé, relèvent exclusivement du pouvoir discrétionnaire du ministre de la Santé.

Dès lors, il y a lieu de s’interroger si le cumul de fonctions est autorisé dans le secteur de la santé publique. Par ailleurs, le ministre de la Santé connait-il tous les noms des médecins au niveau national ? Tous savent qui propose et comment se font les propositions de nominations. D’où un fort soupçon sur le fait que le ministre de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui, puisse connaitre les noms des chefs de services des CHU, y compris ceux de Tizi Ouzou où il avait occupé plusieurs postes : chef de service ORL au CHU de Tizi Ouzou, président du conseil scientifique de la faculté de médecine de Tizi Ouzou, président du conseil scientifique CHU de Tizi Ouzou jusqu’en 2015, avant d’être désigné chef de service ORL au CHU Bab El Oued.

Melissa Sadou

%d blogueurs aiment cette page :