Cataracte : des mesures de prévention pour retarder l’évolution de la maladie

Le cristallin devient opaque, la vision s’embrouille, le sujet a l’impression de regarder à travers une chute d’eau d’où le nom donné à cette maladie qui touche un œil ou les deux yeux et qui est la cataracte. De manière générale, celle-ci est liée au vieillissement, les personnes de plus de 75 % étant dans leur majorité affectées par ce trouble de la vision.

Elle peut toutefois atteindre les diabétiques ou les personnes souffrant d’un glaucome ou d’une inflammation de l’œil. Parmi les différentes formes de cataracte, on peut citer la cataracte sénile. Elle survient chez les personnes âgées, le processus normal de vieillissement pouvant aboutir à l’opacification du cristallin, petite lentille ovale située derrière la pupille et qui permet de faire la mise au point des images.

Il y a également la cataracte traumatique dont la cause est une blessure à l’œil qui endommage le cristallin, alors que la cataracte secondaire est liée à l’existence de maladies comme un diabète mal contrôlé ou  à des problèmes oculaires.

La cataracte se manifeste notamment par une baisse de la vue, un trouble de la vision des couleurs, une gêne face à la lumière et la couleur de la pupille qui évolue vers le gris ou le blanc laiteux. Des signes qui devraient alerter la personne concernée ou ses proches et inciter à la consultation.

Une fois le diagnostic établi, le recours à la chirurgie est l’unique moyen de traiter la cataracte. Les spécialistes exhortent cependant à la prévention, certaines mesures pouvant retarder l’évolution de cette affection tel que le port de lunettes de soleil, le contrôle de la glycémie en cas de diabète et une consommation suffisante de fruits et légumes.

Nadia Rechoud 

%d blogueurs aiment cette page :