fbpx

Cas graves de Covid-19 : Des anomalies génétiques et immunologiques responsables

 

Depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19, nous sommes nombreux à nous demander pourquoi la réponse individuelle à l’infection au virus est différente d’une personne à une autre. Pourquoi certains développent des formes graves sans raison particulière (facteur de comorbidité) ?

Des chercheurs de l’Inserm, de l’université de Paris et de l’AP-HP l’Institut de recherche Imagine (hôpital Necker-Enfants malades AP-HP) et ceux de l’Université Rockefeller et du Howard Hughes Medical Institute à New York, en collaboration avec l’équipe dirigée par le Pr Guy Gorochov au Centre d’Immunologie et des Maladies Infectieuses (Sorbonne Université/Inserm/CNRS), se sont penchés sur la question.

Les deux équipes dirigées par Jean-Laurent Casanova et Laurent Abel sont parvenues à identifier chez 15% des formes graves de la Covid-19, les premières causes génétiques et immunologiques. S’intéressant aux « mécanismes spécifiques de l’immunité – la voie des interférons (IFN) de type I qui sont de puissantes molécules antivirales-», les chercheurs ont pu découvrir chez 3 à 4 % des cas graves des anomalies génétiques qui diminuent la production des IFN de type I. Chez 10 à 11 % des autres formes graves, ils ont réussi à identifier des maladies auto-immunes qui bloquent l’action des IFN de type I. Ce qui expliquerait les 15 % de formes graves de Covid-19.

« Qu’il s’agisse de variants génétiques qui diminuent la production d’IFN de type I pendant l’infection ou d’anticorps qui les neutralisent, ces déficits précèdent l’infection par le virus et expliquent la maladie grave. Ces deux publications majeures mettent donc en évidence le rôle crucial des IFN de type I dans la réponse immunitaire contre le SARS-CoV2 », concluent Jean-Laurent Casanova et Laurent Abel.

Cette découverte publiée dans la revue Science est d’une grande importance dans le sens où elle permet de dépister les personnes les plus susceptibles de développer une forme grave et de mieux les prendre en charge.

Synthèse Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :