fbpx

Cancer du côlon : D’où vient-il ?

Le cancer du côlon touche majoritairement les adultes de plus de 65 ans et rarement aux moins de 50 ans. Si le facteur héréditaire est indexé à hauteur de 5 % , d’autres facteurs exogènes sont la cause de l’apparition de cette maladie.

Une étude menée en 2019 fait apparaitre qu’en termes d’incidence, le cancer du côlon est la deuxième tumeur maligne la plus courante chez la femme (après le cancer du sein) et la troisième chez l’homme (après le cancer de la prostate et celui du poumon), avec 1,8 million de nouveaux cas par an dans le monde. Chaque année, environ 900 000 personnes décèdent suite aux complications d’un cancer colorectal, révèlent Prashanth Rawla, Tagore Sunkara et Adam Barsouk, auteurs de l’étude intitulée « Epidemiology of colorectal cancer : incidence, mortality, survival, and risk factors ».

L’étude pointe du doigt plusieurs facteurs qui favorisent le déclenchement du cancer du côlon tels que la bactérie Fusobacterium nucleatum qui inhiberait l’action des cellules immunitaires, ce qui pourrait faciliter la cancérogenèse, les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), notamment la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, l’exposition, à travers la boisson ou les aliments, à des nitrates ou à des nitrites qui semble être un facteur de risque dans certaines populations, notamment chez des personnes prédisposées ou consommant peu de vitamine C ou mangeant beaucoup de viande rouge et , biensur, le mode de vie favorisant le tabac et l’excès de charcuterie, qui joue aussi un rôle important dans l’apparition de la maladie.

Nora S