fbpx

Cancer de la prostate métastatique : Des traitements expérimentaux forts prometteurs

 

Lors du dernier congrès mondial de l’ASCO qui s’est tenu en ligne entre le 4 et le 8 juin 2021, plus de 4500 recherches ont été présentées dont certaines très prometteuses.

Une étude présentée par le Dr Lori J. Pierce, radiologue à l’Université du Michigan aux Etats-Unis, va sans doute redonner espoir aux personnes souffrant d’un cancer de prostate métastatique.

Les premiers résultats du 177Lu-PSMA-617, le traitement expérimental mis en place par le Dr Pierce et son équipe sont, en effet, très encourageants.

Menée sur 800 patients souffrant d’un cancer de prostate en rechute, une nouvelle radiothérapie ciblée a été testée consistant à rajouter au « traitement standard de 177Lu (Luthethium), une molécule radioactive que l’on relie à un marqueur spécifique des cellules tumorales prostatiques appelé antigène membranaire spécifique de la prostate (Prostate-specific membrane antigen, PSMA en anglais) ».

Lors de la présentation des résultats de l’étude, le Dr Michael Morris, oncologue au Memorial Sloan Kettering Center de New York (États-Unis) a expliqué que «cette association a amélioré significativement d’une part la survie sans progression de la maladie, 8,7 mois au lieu de 3,4, et d’autre part la survie globale, soit 15 contre 11 mois ».

Une autre étude européenne baptisée PEACE-1, coordonnée par le Pr Karim Fizazi de l’Institut Gustave Roussy (Villejuif), a évalué d’autres associations thérapeutiques chez des patients au même profil.

Selon les chercheurs, l’ajout au traitement standard d’une hormonothérapie de nouvelle génération, l’abiratérone (Zytiga, laboratoire Janssen), « a permis de gagner deux ans et demi de survie sans progression de la maladie, celle-ci passant de 2 à 4 ans et demi ».

Les recherches continuent pour l’optimisation de ces études qui offrent d’ores et déjà de grandes lueurs d’espoir.

Synthèse Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :