fbpx

Campagne de don de sang à Alger : L’ASEPA et le CTS Beni Messous sur le terrain

 

L’Association Scientifique des Etudiants en Pharmacie de l’Université d’Alger (ASEPA) avec le soutien du Centre de Transfusion Sanguine de Beni Messous organise une campagne de don de sang visant à « sensibiliser le grand public sur son importance afin d’alimenter les banques de sang et contribuer à sauver des millions de vies », lit-on dans un communiqué transmis à notre rédaction.

Organisée dans le cadre de ses activités de Santé Publique et d’Actions Humanitaires, cette campagne de sensibilisation et de collecte de poches de sang qui s’étalera sur trois jours débutera demain, dimanche 4 avril 2021, au niveau de la Grande-Poste à Alger, puis se poursuivra lundi 5 avril au niveau de la place des Fusillés – Ruisseau. La troisième journée est prévue pour le dimanche 11 avril 2021 au niveau du Centre commercial « Ardis » (Mohammadia).

A l’occasion de cet événement, les Asepistes ont concocté un riche programme à même « d’inciter les personnes en bonne santé et surtout les jeunes qui n’ont jamais donné leur sang à commencer à le faire. Une multitude de passages médiatiques sont planifiés afin de cibler une communauté plus large. De même, des influenceurs seront contactés pour diffuser et appuyer davantage la campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux », ajoute le communiqué.

Comme à son accoutumée, l’Asepa va déployer une partie de son programme sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram) afin de toucher un maximum d’usagers de la toile, en apportant une information utile et vulgarisée sur « les différents types de dons existants, l’importance, les conditions et la fréquence du don de sang ».

Au menu également, des challenges, infographies notamment sur les thèmes « COVID-19 et conditions du don » et « Qui va recevoir mon sang » ainsi que des Stories aux sujets éclectiques « Bingo, “Myths and Facts ” etc…

A noter que l’Asepa vise, à travers cette campagne, une large sensibilisation et escompte toucher au moins 500 personnes sur les lieux publics pour « collecter le maximum de poches de sang autrement dit 120 poches par jour dans les lieux publics et 80 poches dans les universités ».

Kamir B.